POESIES D’EXIL

27 mai 2010

Piste

Publié par bacchelli dans Non classé

                   PISTE

                             »Qui donc pourrait me voir

                              Moi la flamme étrangère

                              L’anémone du soir

                              Fleurit sous mes fougères … »

                                   Sirène-anémone

                                                Robert Desnos 1929

La solitude escarpée de la mer souffle dans

la montagne.

Je te cherche partout.

Sur les crêtes du silence dans les affûts de l’herbe.

J’ai ton visage ensablé dans la gorge.

Le vent ratisse l’herbe triste des sommets.

Dans cette floraison accidentée dans les épineux nus

des buissons.

Je te cherche partout.

J’ai ton visage encerclé dans les yeux.

L’horizon fait une balèvre sur le ciel.

Je te cherche partout.

Sur les pics bourgeonnant de crépuscule dans

les pierres brûlées de soleil gris.

J’ai ton visage poignardé dans les reins.

La lune assise surveille les pâturages des étoiles.

Sur les lèvres des torrents à l’élégance sombre dans

l’eau nue de la nuit.

Je te cherche partout.

J’ai ton visage dispersé dans les mains.

                                Décembre 1995

Laisser un commentaire

respiration2 |
respiration3 |
Lirado |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tout commence par un mot ....
| collectionloulou
| Ma vie couché sur un papier...